bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSSbourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS


Partager
                                                         

Vol de la navette Bourane

Communiqué de l'agence de presse TASS

Le 15 Novembre 1988 fut marqué par la formidable réussite du vol de la navette spatiale Bourane en Union Soviétique. Après le départ du lanceur Energia et de la navette Bourane, le vaisseau orbital s'est placé sur son orbite, a fait deux rotations autour de la terre et a finalement atterri sur le cosmodrome de Baïkonour.

C'est l'aboutissement hors du commun de la technique et de la science de notre nation ouvrant une nouvelle voie dans le programme soviétique des études spatiales.

La navette Bourane est construite selon le schéma d'un avion à aile delta à flèche variable, dont les systèmes de vol aérodynamique ont servi à l'atterrissage après le passage dans les couches basses de l'atmosphère. Elle a été capable d'effectuer avec brio sa descente dans l'atmosphère sur plus de 2000 kilomètres.

La longueur de Bourane est de 36.4 mètres, son envergure de 24 mètres et sa hauteur de 16 mètres. La masse totale du système était de plus de 100 tonnes dont 14 pour le propergol. La soute de la navette peut accueillir une charge de 30 tonnes. La partie nasale de la navette est constituée d'une cabine hermétique pour l'équipage et d'une grande partie pour l'équipement électronique qui garantie le bon déroulement du vol de l'ensemble fusée-navette, du vol autonome sur orbite, de la descente et de l'atterrissage. Le volume de la cabine est de plus de 70 mètres cube.

Une très importante particularité de Bourane est son puissant bouclier thermique qui permet d'assurer des conditions normales de température à la structure de la navette au passage des couches denses de l'atmosphère. Ce dernier comprend un grand nombre de tuiles (près de 38 000), constituées de matières spéciales (fibre de quartz, fibres organiques, recouvert partiellement de carbone), fabriquées avec une grande précision puis positionnées de manière unique. A l'arrière de la navette est disposé le moteur principale, deux groupes de propulseurs pour les manoeuvres sont situés au niveau de la queue et sur le devant de l'appareil.

L'ensemble des systèmes de bord comprend plus de 50 appareils, qui sont commandés automatiquement par les programmes, installés dans l'ordinateur de bord.

Le premier vol de Bourane a duré 205 minutes et s'est achevé par un atterrissage réussis sur une piste spécialement conçu de 5 kilomètres de long et 80 mètres de large, créée aux alentours du cosmodrome de Baïkonour.

C'était le premier et jusqu'à présent le seul atterrissage en mode automatique d'une navette dans l'histoire de l'aérospatiale. Ce fait nouveau et marquant dans la conquête spatiale a été remporté brillamment par la science et la technique Soviétique.


bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS