bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSSbourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS


Partager
                                                         

Sécurité

La sécurité est une partie importante de l'élaboration de Bourane. La sécurité ou la probabilité de réussite du vol, c-à-d le fait que l'équipage reste en vie et que l'équipement ne soit pas endommagé était donné au début du projet comme une exigence primordiale. Cette probabilité a été fixée à 0.99-0.995.

Les études faites ont montré que la mise en place d'un système de sauvetage de l'équipage n'est pas toujours évidente à implanter, en raison de la complexité des systèmes et des particularités de la structure de Bourane-Energia. Les diagnostics détaillés en temps réel des équipements, la variété des trajectoires possibles sont autant de problèmes qu'il faut surmonter pour assurer la survie de l'équipage. Les scénarii les plus complexes sont ceux se déroulant au départ du lanceur entre 90 et 135 s, car le choix doit être fait entre éjecter l'équipage (grâce aux sièges éjectables) ou séparer immédiatement la navette d'Energia en vue d'un atterrissage forcé.

En prenant en compte tous les systèmes et mesures de sécurités que ce soit au niveau des blocs du premier étage, du deuxième étage ou de la navette Bourane, on peut avancer de manière certaine qu'un accident d'exploitation du type de celui qui a frappé la navette "Challenger" (perte de la totalité de l'équipage) est impossible pour Bourane-Energia.