bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSSbourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS


Partager
                                                         

Fusée lanceur "Energia M" (217ГК)

lanceur, fusee, russe, sovietique, vulcain, Energia M, Energia, Zénith, fusée lunaire russe, N-1

Le lanceur Energia M était élaboré pour la mise en orbite de systèmes allant de 4 à 35 t pour des orbites basses, moyennes, hautes, circulaires et elliptiques (6.5 t pour une orbite géostationnaire), ainsi que des trajets vers la Lune ou des planètes du système solaire.
La fusée est constituée des systèmes et machines du Zénith et d'Energia. Energia - M comprend un bloc central (réservoir d'oxygène et d'hydrogène) créée à partir du bloc central d'Energia et deux blocs du 1er étage empruntés eux aussi à Energia.
Le combustible utilisé pour Energia - M est à base de pétrole hydrogéné, mais par la suite il était prévu d'utiliser un mélange d'oxygène et d'hydrogène.
Les décisions de constructions et d'aménagements d'Energia - M une fois acceptés lui permettait d'être utilisé conjointement avec Energia et ses installations au sol.

La création d'Energia - M permet:
  • remplacer le lanceur Proton, hautement toxique, en permettant d'utiliser un autre combustible et limiter les dégâts écologique suite à la retombée de la fusée en cas d'avarie.
  • supprimer la région d'aliénation dans les zones des montagnes de l'Altaï.
  • augmenter la masse et le gabarit des engins spatiaux de 1.5 à 2 fois pour satisfaire la croissance des besoins spatiaux.
  • assurer la mise en orbite d'engins spatiaux lourd pour des orbites helio-stationnaires.
  • assurer l'utilisation et la préservation des ensembles technologiques terrestres d'Energia et de Bourane.

L'Energia - M surpasse les lanceurs commerciaux étrangers tel que Titan - 4 (USA), Ariane - 5 (France), HII (Japon), sur le plan énergétique ainsi que sur les caractéristiques d'exploitations.

En utilisant un combustible écologique l'Energia - M peut concurrencer facilement d'autres systèmes de satellisation étranger par un coût d'exploitation plus faible.

A titre d'améliorations possibles du lanceur il était prévu de mettre en place un système de retour sur le pas de tir des blocs du premier étages (voir boosters d'Energia), pour supprimer totalement les terres aliénés dans la région de la chute des boosters. Pour valider les installations aux sol une maquette grandeur nature a été construite et amenée sur le pas de tir (25-27 décembre 1991).

Le bloc central de l'Energia - M comprend les réservoir de combustible (Oxygène et Hydrogène), les moteurs, les systèmes de gestion, la télémétrie et les éléments du système pneumo-hydraulique. La partie motrice est constituée de un moteur RD-0120 (РД-0120) dans le bloc Ц, du système d'orientation des tuyères, des éléments de liaison avec le bloc Я. Bien qu'un maximum d'éléments soient empruntés au bloc Ц d'Energia la quantité d'armature et le nombre d'éléments du système pneumo-hydraulique sont diminués.

Le diamètre du bloc B est de 7.7 m, la hauteur de 25.5 m (50.5 m avec la coiffe), la masse du bloc est de 20-25 t. Les réservoirs du bloc B sont cylindriques avec un fond sphérique de rayon 4.185 m, ce qui permet d'utiliser les équipements pour la fabrication des réservoir du bloc Ц d'Energia (mais ils comportent quelques différences par rapport à ces derniers). Le volume du réservoir de carburant est de 600 m³ (le volume du bloc Ц est de 1400m³) et sa hauteur est de 12 m. Le réservoir d'oxygène se distingue de celui d'Energia par une hauteur 2 fois plus petite, le volume est de 200 m³ (celui d'Energia 600 m³) et sa hauteur est de 6.2 m.

La structure de la section du bloc B est simplifiée à cause de l'absence de charges concentrées et la réduction des contraintes, les liaisons entre le bloc B et le pas de tir, les fixations des bloc latéraux, les longerons et les pièces de renforcements sont simplifiés ou supprimés.

bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS