bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSSbourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS


Partager
                                                         

Fusée lanceur "Zénith" (11К77)

bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS

Le Zénith devait être lanceur Soviétique moyen de nouvelle génération, pour remplacer les nombreux dérivés ICBM utilisés depuis les années 60 (Tsyklon et dérivés R-7). Il était aussi envisagé de l'utiliser pour satelliser les vaisseaux pilotés Soyouz (ou SPIRAL). Dans ce but des installations spéciales ont été construites à Baïkonour (le terrain N45) pour l'atterrissage des cosmonautes. Mais, d'une part les retards accumulés lors du développement du lanceur et les fortes accélérations du départ (jusqu'à 4.5-4.7g) obligèrent la direction à abandonner cette voie. Cependant des études sont conduites dans ce sens pour réduire la poussée des réacteurs et diminuer les accélérations de départ.

Le développement du Zénith débuta en Mars 1976 en accord avec les spécifications de GUKOS-MO. le chef de projet était V F Utkin de la compagnie KB Yuzhnoye, avec V P Radovskiy de KB Energomash responsable des moteurs, V G Sergeyev de NPO Elektropribor était responsable du système de guidage. Il est capable de lancer en orbite géostationnaire un satellite de une tonne. Le premier étage est constitué d'un moteur RD-171 (РД-171) à 3 ou 4 tuyères et le 2ème étage d'un moteur RD-120 (РД-120).

Le travail sur le site de lancement du Zénith débuta en 1978. Des essais du premier étage eurent lieu en 1982 après de nombreux reports à cause des moteurs du premier étage. Le premier pas de tir fut opérationnel en Décembre 1983. Bien que les installations soient finis, le premier étage subissait toujours des problèmes techniques. C'est l'ancien cosmonaute Gherman Titov qui était responsable de la commission de supervision des essais. Une série de 11 essais de lancements débuta le 13 Avril 1985 et continuèrent sur les 2 années suivantes. Durant le printemps 1987 la commission d'état accepta le Zénith pour un usage militaire. Ils trouvèrent que le système de lancement automatique fonctionnait bien et était sûr. Bien sur, il restait encore beaucoup de travail (construction d'un second site de lancement à Baïkonour et construction d'un troisième à Plesetsk pour des lancements heliosynchrone et des orbites polaires, essais du troisième étage pour des charges géostationnaires de 1 tonnes.

Parce que le Zénith était fabriqué par Yuzhnoye en Ukraine; quand l'Union Soviétique s'est effondrée les plans de productions massives ont été abandonnés (le développement d'Angara avait commencé en tant qu'alternative). Une version à 1 étage du Zénith avait été utilisé pour le 1 er étage d'Energia. Le pas de tir à été finalisé seulement à Baïkonour; ceux de Plesetsk ont été achevés et doivent être modifiés pour le lanceur Angara. Une version à 3 étage du Zénith vola, mais pour le compte de Boeing (plate-forme de tir Sea Launch).

lanceur, fusee, russe, sovietique, vulcain, Energia M, Energia, Zénith, fusée lunaire russe, N-1
Transport et mise en place du Zénith sur le pas de tir.

lanceur, fusee, russe, sovietique, vulcain, Energia M, Energia, Zénith, fusée lunaire russe, N-1
Prises de raccordement automatique entre le Zénith et le pas de tir.