bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSSbourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS


Partager
                                                         
Cette page a été traduite automatiquement,
elle comporte sûrement des erreurs.
Version originale ici.

Les Soviétiques sont prêts à lancer une navette spatiale.

AVANCE : l'Union soviétique a dit aujourd'hui qu'il lancerait sa première navette spatiale sur une mission automatique samedi, après les mois de retards semblables à ceux qui ont tourmenté le voyage inaugural de l'engin spatial réutilisable des États-Unis.

L'Union soviétique a dit aujourd'hui qu'il lancerait sa première navette spatiale sur une mission automatique samedi, après les mois de retards semblables à ceux qui ont tourmenté le voyage inaugural de l'engin spatial réutilisable des États-Unis.

Une commission gouvernementale a programmé le lancement pour 6h23, Tass, l'agence de presse officielle, a annoncé. Il a dit que la décision est venue après les rapports des spécialistes sur des milliers d'épreuves de la navette Buran et son booster Energia.

Mais un rapport de télévision a indiqué que le temps se lançant pourrait être repoussé parce que les épreuves de systèmes pourraient prendre plus de temps qu'attendu. La télévision contrôlée par l'Etat a montré Buran en forme de delta blanc, avec son nom, le russe pour le blizzard, décoré dans rouge, attaché à l'Energia sur un bloc se lançant au Baikonur astrodrome dans Kazakhstan dans l'Asie centrale. #2,000 les Tonnes de Préparations du Combustible pour verser presque 2,000 tonnes d'hydrogène liquide, oxygène et combustible d'hydrocarbure dans l'Energia, un nouveau type de booster que les Soviets disent est le monde le plus puissant, doivent commencer jeudi, Tass a dit. La fusée est capable de porter plus de 100 tonnes de chargement dans l'orbite de la Terre et de jusqu'à 20 tonnes aux planètes Mars et Vénus.

On connu qu'un Energia ait lancé des passagers et fret{une charge explosive} factices en mai de 1987.

Le lancement de navette a été à l'origine planifié depuis la première moitié de cette année, mais a été remis comme les problèmes techniques sont survenus, les fonctionnaires ont dit.

Les fonctionnaires soviétiques ont dit le premier vol, dont la longueur programmée n'a pas été annoncée, serait pilotless. Si le vol d'essai est réussi, une mission avec deux astronautes est de suivre, mais les fonctionnaires soviétiques n'ont pas dit quand.

Peu a été annoncé du programme de navette soviétique depuis que{comme} il a commencé en 1982 et les fonctionnaires de Ministère des Affaires étrangères soviétiques ont dit aujourd'hui que l'on ne permettrait pas aux correspondants étrangers de voyager à Baikonur pour le lancement.

Tass a transmis les premières peintures de la navette soviétique le 29 septembre, le même jour les États-Unis ont lancé la Découverte de navette du Cap Canaveral, Fla. Cette mission était le premier vol spatial complété américain depuis le Challenger de navette fait exploser dans le vol en janvier de 1986, en tuant tous sept astonauts à bord.

Les photographies ont montré un artisanat très semblable en apparence aux navettes Américaines.

New York Times. AP.


Version originale du texte


SOVIETS TO LAUNCH SHUTTLE SATURDAY

LEAD: The Soviet Union said today that it would launch its first space shuttle on an unmanned mission Saturday, after months of delays similar to those that plagued the maiden voyage of the United States' re-usable spacecraft.

The Soviet Union said today that it would launch its first space shuttle on an unmanned mission Saturday, after months of delays similar to those that plagued the maiden voyage of the United States' re-usable spacecraft.

A government commission scheduled the launching for 6:23 A.M., Tass, the official press agency, reported. It said the decision came after reports from specialists on several thousand tests of the shuttle Buran and its Energia booster rocket.

But a television report indicated that the launching time could be pushed back because tests of systems might take longer than anticipated. State-run television showed the white delta-shaped Buran, with its name, Russian for snowstorm, emblazoned in red, attached to the Energia on a launching pad at the Baikonur astrodrome in Kazakhstan in central Asia. #2,000 Tons of Fuel Preparations for pouring nearly 2,000 tons of liquid hydrogen, oxygen and hydrocarbon fuel into the Energia, a new type of booster that the Soviets say is the world's most powerful, are to begin Thursday, Tass said. The rocket is capable of carrying more than 100 tons of cargo into orbit of the Earth and up to 20 tons to the planets Mars and Venus.

An Energia is known to have launched a dummy payload in May 1987.

The shuttle launching was originally planned for the first half of this year but was postponed as technical problems arose, officials said.

Soviet officials have said the first flight, whose scheduled length was not reported, would be pilotless. If the test flight is successful, a mission with two astronauts is to follow, but Soviet officials have not said when.

Little has been reported of the Soviet shuttle program since it began in 1982, and Soviet Foreign Ministry officials said today that foreign reporters would not be allowed to travel to Baikonur for the launching.

Tass transmitted the first pictures of the Soviet shuttle on Sept. 29, the same day the United States launched the shuttle Discovery from Cape Canaveral, Fla. That mission was the first American manned space flight since the shuttle Challenger exploded in flight in January 1986, killing all seven astonauts aboard.

The photographs showed a craft very similar in appearance to the United States shuttles.

New York Times. AP.