bourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSSbourane, programme navette Bourane, buran, energia, navette spatiale, URSS, fusée energia, lanceur energia, mriya, polious, buran, poliyus, energya, maks, bor-4, bor-5, bor-6, energia-bourane, fusée soviétique, navette spatiale, Буран, Энергия, plans, sovietique, navette russe, URSS


Partager
                                                         
Cette page a été traduite automatiquement,
elle comporte sûrement des erreurs.
Version originale ici.

 LES ORBITES DE NAVETTE RUSSES ET LES TERRAINS

AVANCE : la navette spatiale de l'Union soviétique était lofted dans l'orbite pour la première fois aujourd'hui par le booster le plus puissant du monde. L'artisanat automatique a tourné autour de la Terre deux fois avant le fait de rendre dans un palier automatisé lisse sur le froid, la steppe asiatique plate, quelques miles d'où il avait été lancé.

La navette spatiale de l'Union soviétique était lofted dans l'orbite pour la première fois aujourd'hui par le booster le plus puissant du monde. L'artisanat automatique a tourné autour de la Terre deux fois avant le fait de rendre dans un palier automatisé lisse sur le froid, la steppe asiatique plate, quelques miles d'où il avait été lancé.

Le vol réussi de 3 heures, de 25 minutes de la navette, appelée Buran, donne un nouveau profil à la flotte spatiale soviétique, en y fournissant un artisanat réutilisable dont la structure, de ses ailes en arrière balayées à ses 38,000 tuiles céramiques allantes au four le font un double virtuel des navettes spatiales américaines.

La télévision soviétique ce matin a montré une vue brève du compte à rebours et du tir des moteurs de fusée puissants, avec la fumée de la fusée obscurcissant le lancement réel. Un plus long film coupe plus tard a montré le vol à voile de la navette, le retour bancaire à la région{au domaine} de lancement de Baikonur, avec un peu de coup de scènes d'un bagarreur en jais assorti.

Le lancement marque le deuxième repère pour le programme spatial soviétique ce mois. Samedi, les astronautes soviétiques Vladimir Titov et Musa Manarov, en décrivant une orbite autour de la terre sur la station orbitale Mir, ont battu le record d'espace de 1987 d'endurence d'Yuri Romanenko de 326 jours. 'Une Épreuve Complète'

"L'URSS a lancé son premier engin spatial réutilisable Buran," la Radio le service de langue anglaise de Moscou annonçait à 6h03 (22h03, lundi, le temps de New York). "Ce sera assez pour une épreuve complète de tous les systèmes de navette spatiale et ses capacités," la radio a dit, en ajoutant que l'artisanat pourrait tenir jusqu'à 10 astronautes.

La navette a été actionnée dans l'orbite de 3,500 tonnes de poussée produite par le système de booster de poids lourd de la fusée Energiya, dont huit moteurs sont alimentés de plus de 2,000 tonnes d'hydrogène liquide superrafraîchi, oxygène liquide et azote liquide.

La navette américaine, la Découverte, a accompli un vol de quatre jours en septembre, en mettant fin à un hiatus de 32 mois dans la navette Américaine launchings après l'explosion de janvier de 1986 du Challenger de navette spatiale, dans lequel tous les sept astronautes à bord mort.

La navette soviétique automatique a fait que le journal de Parti communiste que Pravda avait auparavant eu a dit serait un palier guidé d'instrument complexe et difficile sur 2.5 miles posant la bande. Mais la navette avait déjà fait un palier réussi à Baikonur avec un pilote, Igor Volk, à bord de la mise à l'essai des commandes de palier automatiques. Plus tôt Essai Fait avorter

Le premier lancement de Buran, dont le nom peut être "le blizzard" traduit ou "le blizzard", est venu 17 jours après qu'un plus premier essai a été fait avorter juste 51 secondes avant le lancement. Une plate-forme de service d'urgence avait manqué de détacher de la fusée Energiya.

Une nouvelle de journal télévisée inhabituelle lundi soir a offert un plan rapproché regardent l'appareil qui a échoué. L'annonceur a expliqué que la plate-forme s'était vraiment séparée, mais plusieurs secondes trop tard.

À la suite de ces problèmes, les techniciens ont déchargé les composantes du combustible que le pouvoir la fusée principale et les quatre boosters.

L'utilisation de la navette n'est toujours pas claire. Les fonctionnaires de l'Agence spatiale soviétique Glavkosmos a expliqué à une conférence de presse la semaine dernière qu'ils n'ont pas l'intention d'utiliser leur navette comme un moyen de satellites se lançant.

Mais, la tête de Glavkosmos, Aleksandr I. Dunayev, a dit à la conférence de presse le 10 novembre, que la navette est conçue pour autoriser à joindre à la station orbitale Mir gravitante en orbite. Beaucoup d'experts Occidentaux croient que la navette pourrait être utilisée comme un camionneur très résistant de parties prérassemblées quand l'Union soviétique décide de construire une nouvelle génération de stations orbitales.

Le Buran et son navire de soeur, le Ptitchka, chacun a une capacité de chargement d'environ 30 tonnes métriques, environ 13 fois la capacité du vaisseau de chargement avait maintenant régulièrement l'habitude de transporter des instruments, des aliments et d'autre essentiel aux astronautes à bord du Mir. ÉPREUVE DE NAVETTE américaine RÉUSSIE

Le CAP CANAVERAL, Fla., le 14 novembre (AP) - l'équipe de lancement et les astronautes pour la navette spatiale Atlantis ont accompli une épreuve de compte à rebours réussie aujourd'hui pour la mission militaire secrète à être volée vers la fin du novembre ou au début du décembre.

Les cinq membres de l'équipage boarded la navette depuis les deux heures finales de la simulation de deux jours et ont parcouru les procédures ils suivront le jour se lançant.

Conrad Nagel, le directeur de traitement pour l'Atlantis, a appelé l'exercice "très réussi" et a dit que le seul problème significatif a impliqué des communications avec le Centre de Centre de commande à Houston, qu'il a dit prendrait un jour ou deux pour corriger.

Par FELICITY BARRINGER, SPÉCIAL NEW YORK TIMES


Version originale du texte


 RUSSIAN SHUTTLE ORBITS AND LANDS

LEAD: The Soviet Union's space shuttle was lofted into orbit for the first time today by the world's most powerful booster rocket. The unmanned craft circled Earth twice before returning in a smooth automated landing on the cold, flat Asian steppe, a few miles from where it had been launched.

The Soviet Union's space shuttle was lofted into orbit for the first time today by the world's most powerful booster rocket. The unmanned craft circled Earth twice before returning in a smooth automated landing on the cold, flat Asian steppe, a few miles from where it had been launched.

The successful 3-hour, 25-minute flight of the shuttle, named Buran, gives a new profile to the Soviet space fleet, providing it with a reuseable craft whose structure, from its swept-back wings to its 38,000 heat-resistant ceramic tiles make it a virtual duplicate of the American space shuttles.

Soviet television this morning showed a brief view of the countdown and the firing of the mighty rocket engines, with the rocket's smoke obscuring the actual liftoff. A longer film clip later showed the shuttle's gliding, banking return to the Baikonur launch area, with some of the scenes shot from an accompanying jet fighter.

The liftoff marks the second landmark for the Soviet space program this month. On Saturday, Soviet astronauts Vladimir Titov and Musa Manarov, orbiting the earth on the Mir space station, broke Yuri Romanenko's 1987 space endurance record of 326 days. 'A Comprehensive Test'

''The U.S.S.R. has launched its first reuseable spacecraft Buran,'' Radio Moscow's English-language service announced at 6:03 A.M. (10:03 P.M., Monday, New York time). ''That will be enough for a comprehensive test of all of the space shuttle systems and its capabilities,'' the radio said, adding that the craft could hold up to 10 astronauts.

The shuttle was powered into orbit by 3,500 tons of thrust generated by the heavyweight booster system of the Energiya rocket, whose eight engines are fueled by more than 2,000 tons of supercooled liquid hydrogen, liquid oxygen and liquid nitrogen.

The American shuttle, Discovery, completed a four-day flight in September, ending a 32-month hiatus in United States shuttle launchings after the January 1986 explosion of the space shuttle Challenger, in which all seven astronauts aboard died.

The unmanned Soviet shuttle made what the Communist Party newspaper Pravda had previously had said would be a complex and difficult instrument-guided landing on a 2.5-mile landing strip. But the shuttle had already made a successful landing at Baikonur with a pilot, Igor Volk, aboard testing the automatic landing controls. Earlier Attempt Aborted

The first launching of Buran, whose name can be translated ''blizzard'' or ''snowstorm,'' came 17 days after an earlier attempt was aborted just 51 seconds before liftoff. An emergency service platform had failed to detach from the Energiya rocket.

An unusual televised news report Monday evening offered a close-up look at the apparatus that failed. The announcer explained that the platform had actually separated, but several seconds too late.

In the wake of those problems, technicians unloaded the fuel components that power the main rocket and the four booster rockets.

The use of the shuttle is still not clear. Officials of the Soviet space agency Glavkosmos made clear at a news conference last week that they do not intend to use their shuttle as a means of launching satellites.

But, the head of Glavkosmos, Aleksandr I. Dunayev, said at the news conference Nov. 10, that the shuttle is designed to permit docking with the orbiting Mir space station. Many Western experts believe that the shuttle could be used as a heavy-duty hauler of preassembled parts when the Soviet Union decides to build a new generation of space stations.

The Buran and its sister ship, the Ptitchka, each have a cargo capacity of about 30 metric tons, about 13 times the capacity of the cargo vessel now routinely used to ferry instruments, food and other essentials to astronauts aboard the Mir. U.S. SHUTTLE TEST SUCCESSFUL

CAPE CANAVERAL, Fla., Nov. 14 (AP) - The launching team and astronauts for the space shuttle Atlantis completed a successful countdown test today for the secret military mission to be flown in late November or early December.

The five crew members boarded the shuttle for the final two hours of the two-day simulation and ran through the procedures they will follow on launching day.

Conrad Nagel, the processing director for the Atlantis, termed the exercise ''very successful'' and said the only significant problem involved communications with the Mission Control Center in Houston, which he said would take a day or two to correct.

By FELICITY BARRINGER, SPECIAL TO THE NEW YORK TIMES